Monday, October 23, 2017
Des auteurs

la vie de Stéphane Mallarmé

Stephane Mallarme

De son vrai nom Etienne Mallarmé, Stéphane Mallarmé est un poète français, né le 18 mars 1842 et mort le 9 septembre 1898. Il était également traducteur, critique et enseignant.

Biographie

Stéphane Mallarmé a grandi auprès de ses grands-parents après avoir perdu sa mère en 1847. Il a ensuite été placé en pension en 1852, mais se fait renvoyer en 1855 à cause de ses résultats médiocres. En 1857, il est profondément marqué par la perte de sa sœur Maria alors qu’il effectuait sa scolarité au lycée de Sens. Cette année-là, il a aussi commencé à écrire des poèmes d’adolescence.

Quand il a découvert les Fleurs du mal de Charles Baudelaire en 1860, il en a beaucoup été influencé et cette influence s’est fait ressentir dans ses premières œuvres. Deux ans plus tard, ses poèmes ont été publiés dans différentes revues.

En septembre 1863, il est nommé professeurs d’anglais au lycée impérial de Tournon en Ardèche. En parallèle, il continue à composer des poèmes.

En 1866, il entre dans une période de doute qui dura jusqu’en 1869.

En 1867, il commence la publication de ses poèmes en prose.

En 1870, il prend un congé auprès de l’instruction publique en évoquant des raisons de santé.

Durant sa carrière, il rencontra de nombreux grands écrivains tels que Frédéric Mistral à qui il rendait fréquemment visite, Arthur Rimbaud, Emile Zola, Victor Hugo, Oscar Wilde ou encore Paul Valéry.

En 1893, Mallarmé est mis en retraite. A la mort de Paul Verlaine, le 8 janvier 1896, il prend le titre de Prince des poètes.

Découvrez la biographie de Stephane Mallarmé.

Stéphane Mallarmé

Stephane Mallarme, la vie de Mallarme

Vie privée

Il rencontre Maria Gerhard qui était gouvernante à Sens. Il s’installe avec elle à Londres entre novembre 1862 à 1863 puis l’épouse le 10 août 1863 à l’Oratoire de Londres.

Leur fille Geneviève naît le 19 novembre 1864 à Tournon. Leur fils Anatole naît le 16 juillet 1871 à Sens puis la famille déménage à Paris suite à l’affectation de Mallarmé au lycée Condorcet. Ils vivent alors au 29, rue de Moscou.

A partir de 1874, Mallarmé a la santé fragile et séjourne régulièrement à Valvins. Il avait pris pour habitude d’y louer une ancienne auberge au bord de la Seine. Il a d’ailleurs fini par acheter ce logement et le façonner à son image.

En 1879, il fut profondément marqué par la mort de son fils Anatole.

Son état de santé empire à partir de 1891. Le 8 septembre 1898, il souffre d’un spasme du larynx qui a failli le tuer, mais il survit de justesse. Il ne perd toutefois pas de temps pour demander à sa femme et à son épouse de brûler toutes ses notes et papiers. Le 9 septembre, il est victime d’un nouveau malaise et meurt dans les bras de son médecin.

Il est enterré au cimetière de Samoreau, auprès de son fils Anatole.

Related Posts

No Comments

Leave a Reply