Thursday, November 23, 2017
Les artistes

Madeleine Peyroux : qui est-elle ?

Madeleine Peyroux qui est elle

Née le 18 avril 1974 à Athens, en Géorgie, Madeleine Peyroux est une chanteuse de jazz américaine. Elle a été découverte en 1996 après la sortie de son premier album intitulé Dreamland. Il a ensuite fallu attendre que 2004 arrive pour que sorte son deuxième album baptisé Careless Love.

Une chanteuse rebelle

Madeleine Peyroux a depuis toujours été une chanteuse rebelle. Elle a fait ses débuts en faisant la manche dans le métro parisien. Après son premier album Dreamland sortie en 1996, elle a suscité l’intérêt du public et sa maison de disque était alors très confiant en son avenir. Malheureusement, alors que le succès augmentait de jour en jour, Madeleine s’est enfui et a disparu pendant près de sept ans. Sa maison de disque ne savait que faire sinon d’attendre qu’elle revienne d’elle-même, chose qu’elle a faite.

En 2004 sort alors son deuxième album à succès, Careless Love. Craignant que la belle ne s’envole une fois encore, la maison de disques a engagé un détective privé pour la retrouver. C’est à New York qu’il a retrouvé sa trace. Elle était alors avec son manager qui a demandé maintes fois à ce qu’on la laisse tranquille. C’est également lui qui a transmis le message de la chanteuse : « pas de promo ».

Madeleine refusait effectivement de faire la promotion de son nouvel album qui, connaissait pourtant un franc succès. Après avoir essuyé son refus, sa maison de disque n’a pu que s’incliner et lorsqu’elle revient, c’est sans aucune explication sur ses décisions. Elle a tout simplement repris sa guitare et s’est remise à chanter.

Madeleine Peyroux

Madeleine Peyroux

La musique, son havre de paix

Bien des années plus tard, Madeleine Peyroux est devenue plus confiante en elle et est désormais une femme mûre. En faisant un retour sur son parcours, elle n’explique pas ses disparitions soudaines ou encore son refus de faire la promo, mais raconte seulement que la musique a toujours été pour elle et sa famille, un petit cocon où rien ne pouvait les atteindre.

C’est sa mère, Deirdre, qui l’a inspiré parce que combien même leur vie de famille était dure, leur mère n’a jamais cessé de chanter que ce soit pour faire le ménage, préparer le repas, les réveiller, … Il faut dire que leurs parents ne s’entendaient pas très bien. Deirdre s’est alors servi de la chanson pour chasser ses soucis et comme par magie, tous les tracas s’envolent.

Madeleine déclare d’ailleurs que ses plus beaux souvenirs étaient les moments où son frère, sa mère et elle se baladaient tout en chantant. Et quand sa mère lui offrit un ukulélé et lui apprit à en jouer, elle était ravie de pouvoir chanter avec elle.

Aujourd’hui, leur père est mort, son frère est devenu auteur de Comics et sa mère Deirdre les soutient toujours autant. Pour Madeleine, les temps durs sont loin derrière et avec cette certitude, elle a appris à accepter son don pour la musique et à en profiter.

Avant, la pression des maisons de disques l’effrayait sans compter l’engouement que ses albums suscitaient auprès du public. Une raison pour laquelle elle s’est enfuie face au succès ?

Possible … Ce qui est sûr c’est que la chanteuse ne veut plus se cacher sous l’anonymat et dans une vie banale. Elle accepte désormais de briller et de faire parler d’elle. Malgré cette assurance et la notoriété qu’elle s’est faite, elle a parfois encore peur de décevoir son public.

Madeleine Peyroux

La chanteuse Madeleine Peyroux

Le blues, son terrain de prédilection

Avec son vibrato unique, sa belle voix, sa tessiture profonde et sa musicalité extraordinaire, Madeleine Peyroux est capable de tout chanter. Elle a pourtant choisi de se focaliser sur le jazz et le blues qui, sonnent merveilleusement bien sans sa bouche. Et même dans un profond silence, la chanteuse a le don de nous faire frissonner, car à son silence va suivre la plus merveilleuse des prestations. Dans sa voix, on peut entendre une grande nostalgie, une gaieté immense, beaucoup d’énergie et parfois même des fêlures qui expriment tous ses sentiments et émotions.

C’est ce qu’on ressent dans tous ses albums et plus encore dans le dernier, sorti en 2016 et intitulé Secular Hymns.

Pour ce dernier, Madeleine a choisi de chanter dans une église devant un public silencieux, presque muet que cela l’a effrayé. En réalité, c’est l’ingénieur du son qui a demandé à l’assistance de faire place à un silence total et d’attendre la fin du spectacle pour se déchaîner. C’est d’ailleurs à coup d’applaudissements, de ravissements et de joie que le public l’a acclamé sitôt la dernière note terminée. Pour la chanteuse, c’était un vrai soulagement, car l’absence d’émotion du public a fait resurgir en elle tous ses doutes d’avant. Oui, malgré ses 20 ans de scène, Madeleine Peyroux a encore peur de ne pas plaire à son public et c’est ce qui lui permet de toujours se surpasser.

 

 

Related Posts

No Comments

Leave a Reply