Tuesday, August 20, 2019
Cinéma

Le Parasite : palme d’or au dernier festival de Cannes

Le « Parasite », palme d’or au dernier festival de Cannes
(Last Updated On: 5 août 2019)

Au 72ème Festival de Cannes le 25 mai dernier, c’est au thriller sud-coréen « Parasite » qu’a été attribué la Palme d’or. On peut dire qu’il est l’une des Palmes d’or étrangères les plus populaires au monde. C’est également un film culte et la sortie de la version française lui redonne un nouvel essor.

Le succès de « Parasite » en chiffres

Lors de son premier jour de projection dans la capitale, ce film sud-coréen a attiré 3531 spectateurs. Les cinéastes présents aux premiers pas de « Parasite » ont été plus nombreux que ceux ayant assisté au lancement du dernier volet de la saga des mutans « X-men : Dark Phoenix ». Ce blockbuster américain, lancé quelques jours après sa sortie, a comptabilisé 498 000 entrées en cinq jours.

Le film de Bong Joon-ho, lui, n’a fait que 259 737 places. Il réalise pourtant un très bon démarrage, car on a décerné le prix à la version originale.

Un film coréen, une histoire universelle mais des effets uniques

la palme d'or

Si on se penche sur le début du film, on pourrait se dire que « Parasite » est du vu et revu puisqu’il met en scène une famille de pauvre qui est prête à tout pour s’opposer à une famille de riche.

Les miséreux veulent vivre dans le luxe. Pour ceci, ils se font engager les uns après les autres dans le beau cercle de prestige en cachant les liens qui les lient. Cependant, au fil des minutes, on s’aperçoit que Bong Joon-ho a bien écrit le récit avec des rebondissements innattendus. Si on connaît ce réalisateur qui est à l’origine de « Memories of Murder » et « Snowpiercer », on sait très bien qu’on va être devant un thriller hors du commun.

Palme d’or malgré quelques handicaps

Vu les autres longs-métrages qui ont été nominés pour la Palme d’Or, personne ne s’attendait à ce que ce prix soit attribué à Bong Joon-ho pour le « Parasite ». Certes, d’un point de vue cinématographie, c’est un très bon film. On a de très belles mises en scène, des plans de bonne qualité, des dialogues parfaitement écrits et de multiples rebondissements.

Toutefois, certains éléments dont le manque de justesse, de concordance et d’honnêteté handicapent ce thriller. Parmi ceux-ci, on peut citer le fait que personne n’ait cherché le père de la famille Ki-Taek dans le fameux bunker ainsi que la mise en place du plan de survie en quelques minutes alors que les personnages étaient ivres morts. Le film paraît également inachevé, car on n’a pas des informations précises et claires sur la finalité des personnages principaux.

La version française prévue pour bientôt 

Le « Parasite » a déjà reçu la Palme d’or, mais son chemin ne va pas s’arrêter là. En collaboration avec The Jokers, son réalisateur a promis une version française. Normalement, cette dernière devait sortir dans plus d’une centaine de salles de cinéma parisiennes au cours du mois de juillet, mais elle a pris du retard. Les amateurs et les passionnés se demandent d’ailleurs pourquoi ce retard. La maison de production The Jokers explique dans un communiqué que le doublage d’un film est onéreux et qu’il veut offrir au public francophone une réalisation irréprochable. Il faudrait alors faire preuve de patience …

 

Related Posts

No Comments

Leave a Reply