Friday, November 22, 2019
Musées

Le château de Chenonceau, une merveille architecturale

Le château de Chenonceau
(Last Updated On: 30 octobre 2019)

La France est un pays qui possède un patrimoine historique extrêmement riche. De la civilisation gallo-romaine en passant par la construction des cathédrales ainsi que des châteaux qui ont marqué l’histoire de France, ce pays est idéal à visiter pour les amateurs d’histoire. L’une des périodes les plus prolifiques en termes d’architecture est incontestablement la période de la Renaissance au XVIème siècle. De nombreux châteaux ont été construits près de la Loire à cette époque, tous plus beaux et impressionnants les uns que les autres. Nous allons justement vous présenter l’un de ces châteaux les plus connus, le château de Chenonceau. Surnommé « le château des dames » car son histoire a été marquée par plusieurs femmes comme vous allez pouvoir le constater, le château de Chenonceau est un trésor d’architecture que nous proposons de visiter maintenant. En route pour notre visite guidée virtuelle !

Le château de Chenonceau, ou le château des dames

L’histoire du château de Chenonceau a été fortement influencée par un certain nombre de femmes remarquables de l’histoire française :

  • Katherine Briçonnet a supervisé la construction de Chenonceau en 1513 et était responsable du style gothique tardif et du début de la Renaissance. Acheté par son mari, Thomas Bohier, l’ancien moulin et le château de ce site ont été démolis, ne laissant que le donjon d’origine, la tour Marques.
  • Diane de Poitiers, la maîtresse du roi Henri II et dont le nom porte l’un des jardins, ajouta le pont sur le Cher en 1547. Le château de Chenonceau fut donné à Diane de Poitiers par Henri II. C’est elle qui fut à l’origine du célèbre pont sur le Cher qui rejoint la rive opposée.
  • Catherine de Medicis, l’épouse du roi Henri II et l’homonyme de l’autre jardin, a ajouté la galerie et la grande salle de bal sur le pont en 1559. À la mort de son mari, le roi Henri II, Catherine força Diane de Poitiers à quitter le château de Chenonceau. Catherine de Medicis s’y installa tandis que Diane de Poitiers résida désormais au château de Chaumont.
  • Louise Dupin, la veuve de Claude Dupin, aurait sauvé le château de la destruction pendant la Révolution française dans les années 1790, affirmant que c’était l’unique pont sur la rivière Cher dans la région.

Vous comprenez mieux désormais pourquoi le château de Chenonceau est surnommé le « château des dames » !

Le château de Chenonceau

La visite du château de Chenonceau

L’accès au château

Le château de Chenonceau est situé dans le petit hameau de Chenonceaux, non loin de la célèbre ville d’Amboise. La promenade du parking au château vous mènera le long d’un magnifique sentier bordé d’arbres, qui cache le spectacle saisissant qui vous attend aux portes du château. En vous approchant du château, vous passerez devant les jardins des deux côtés et vous rejoindrez le parvis en passant près de la tour Marques, qui est le dernier vestige du château de Chenonceau qui fut construit à l’origine. Le jardin à votre droite en face du château est le jardin de Catherine de Medicis. À votre gauche, se trouve le jardin de Diane de Poitiers. Et, sorti tout droit d’un conte de fées, vous entrez dans le château en traversant le fossé qui sépare le parvis du château !

Le rez-de-chaussée

Le rez-de-chaussée du château contient un certain nombre de pièces intéressantes, dont la chapelle, la salle des gardes, la chambre de la maîtresse Diane de Poitiers, le bureau, le salon Louis XIV et la galerie, qui est la plus grande salle du château à soixante mètres en longueur. Toutes les chambres sont ornées d’un mobilier d’époque exquis, d’un magnifique assortiment d’œuvres d’art et de tapisseries incroyables. L’attention portée aux détails dans chaque chambre est exceptionnelle et il est facile d’imaginer comment la vie vivait jadis dans un si grand château. Avant de monter au premier étage, assurez-vous de descendre au-dessous du niveau du sol, là où se trouvent la cuisine, le garde-manger et la salle à manger du personnel. La cuisine est remarquable avec ses grands poêles médiévaux et ses chaudrons en cuivre brillant qui semblent suspendus à tous les endroits disponibles. Et la salle à manger du personnel, bien qu’apparemment ne convienne pas pour un roi, irait certainement très bien chez moi aujourd’hui.

Le 1er étage

En montant l’escalier de marbre qui mène au premier étage, vous serez accueillis par le Hall de Katherine Briçonnet. C’est elle qui fut en grande partie responsable de superviser la construction de Chenonceau en 1513. Le premier étage comprend principalement des chambres et comprend la chambre de Catherine de Médicis, la salle des expositions et la chambre appelée la chambre à coucher des cinq reines. Le balcon du premier étage offre une vue magnifique sur le parvis, la tour Marques et les jardins.

Le 2ème étage

Au 2ème étage, vous trouverez notamment la chambre de Louise de Lorraine. Son mari, le roi Henri III, a été assassiné en août 1589 et Louise a passé le plus clair de son temps en deuil à Chenonceau. Dans la France médiévale, le protocole de deuil demandait à la reine de s’habiller de blanc, ce qui contrastait fortement avec les murs noirs, le plafond et les meubles sombres de sa chambre.

Le château de Chenonceau

Avant de quitter le domaine…

Lorsque vous aurez terminé votre visite du château, ne manquez pas les jardins, qui, en plus d’être beaux en eux-mêmes, offrent une vue imprenable sur le château. Outre les jardins, il y a un restaurant sur le terrain, l’Orangerie Café, qui a été construit dans ce qui était autrefois les écuries. Et si le temps le permet, arrêtez-vous à la ferme du XVIème siècle avec les ânes de Chenonceau ainsi que le jardin potager !

Le château de Chenonceau est un lieu idéal de promenade et de découverte, à effectuer en famille ou entre amis au cours d’un week-end. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous y rendre, vous ne serez pas déçu de votre visite, le site étant absolument magnifique ! A bientôt au château de Chenonceau !

Related Posts

No Comments

Leave a Reply